Gabon/Faits-Divers : Un agent de sécurité sème la panique avec son arme de service
20-04-2013
Edouard Mapala, 21 ans, agent de la société Prima Sécurité, a semé la terreur avec son arme, mercredi soir à Essassa, localité située à une vingtaine de kilomètre de Libreville sur la route nationale 1.

 

Selon notre confrère le quotidien (l’Union), le jeune agent de sécurité aurai sorti son arme de service, un pistolet GC27, dans un bar et s’en serait servi pour menacer un homme, avec qui il se disputait. Le geste de l’agent de sécurité, a confié nos confrères, a provoqué une panique générale dans le bar et ses environs.


Edouard Mapala Penga, assure la surveillance du site de la Zone économique spéciale de Nkok. Il y avait été déposé, mercredi à 18h en compagnie de ses collègues. Mais peu après sa prise de service, il est allé étancher sa soif dans un bar en compagnie d’un proche.


Chemin faisant, a indiqué la source, il est sorti faire miction derrière une habitation environnante. C’est à ce moment, qu’un ressortissant ouest-africain conduisant une motocyclette l’a éclairé avec les phares de son engin.


Un geste qui a déclenché l’ire de l’agent. Convaincu de la force qu’il détenait, il n’a hésité à sortir son arme pour mettre le motocycliste en joue. Ce dernier, pris de peur, a fui et abandonné sa moto sur place.


Craignant que la situation prenne un tour dramatique, une jeune dame apeurée a appelé à l’aide son voisin militaire. Ce dernier, aidé par d’autres jeunes du village, ont réussi à neutraliser le vigile agressif, qu’ils ont ensuite livré à la brigade de gendarmerie de Mélen. Il devra être ensuite présenté devant le parquet de la République, qui statuera sur sont sort.