Gabon/ Politique : La tempête administrative Ali9…
22-10-2009
 Au sortir du  premier conseil des ministres tenu le lundi19 octobre sous la présidence d’Ali Bongo Ondimba, le gouvernement gabonais a pris le taureau par les cornes  en reduisant  le train de vie de l’Etat.
Parmi les mesures prisent:la suppression de nombreux postes politiques;la nomination des nouveaux directeurs généraux ;la suppression des postes cumulatifs, la limitation du nombre de conseillers par ministère, alléger davantage le couvre-feu décrété dans la ville de Port-Gentil dès l'éclatement des émeutes poste électorales. «Au regard du climat de normalisation progressive constaté», le couvre-feu s’étend désormais de 24h00 à 6h00 dans la cité portuaire, au lieu de 23H00 à 06H00 comme précédemment décrété  », et la tenu du prochain conseil des ministres dans la dite ville. 
 
Au plan régional,  le limogeage du gouverneur gabonais de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzembé, l'engagement des poursuites judiciaires contre des fonctionnaires gabonais de la BEAC accusés d’être impliqués dans le détournement de 19 milliards de FCFA .

Selon l’opinion ,et les observateurs de la vie nationale, les mesures prises  nous permettent d'esperer des lendemains meilleurs. Wait and see comme on le dit, puisqu'on nous annonce d'autres grands changements en perspectives, dans les tous prochains jours.
 
 Et d'après la ministre de la communication Olga Laure Gondjout « Le Président de la République va entamer une période de dialogue social avec les uns et les autres pour expliquer ses décisions » .


Source : Icomgabon Auteur : Icomgabon / Generation nouvelle