Gabon/ Politique : En fin à Oyem la dépouille d’AMO fait le tour de ville…
01-05-2015
La dépouille d'André Mba Obame, opposant gabonais décédé au Cameroun le 12 avril, attendue depuis mercredi dans le Woleu Ntem, a pu y être transportée par avion malgré les multiples tracasseries orchestrées par ses sympathisants à Libreville.

 

Son cercueil a été transféré avec ses compagnons de l’Union Nationale Ping, René Ndemezo, Missambo... et la famille d'André Mba Obame de la capitale jusqu'à Oyem, dans le Woleu-Ntem, où l'attendaient des centaines de sympathisants. Après le tour de ville c’est le départ pour l’église, le domicile du défunt et le lendemain départ pour l’enterrement dans son village Meudoneu.


A Libreville, "les forces de l'ordre ont empêché la foule (qui voulait l'accompagner) de pénétrer sur le tarmac, pour des motifs de sécurité évidents". "La foule n'a pas voulu l'accepter et le corps est donc retourné" au domicile de Mba Obame à plusieurs reprises.


Le sénateur Jean Christophe Owono, membre de l'Union Nationale (le parti du défunt), a confirmé la version des autorités gabonaises et tenté de calmer les centaines de personnes présentes à l'aéroport d'Oyem qui menaçaient de s'en prendre aux installations aéroportuaires et au gouvernorat si le corps n'arrivait pas.
Depuis mardi, les partisans de l'opposant ont convergé vers son domicile pour des veillées, brûlant sur leur passage quelques étals de commerçants au marché de la grande ville du nord du pays.


Mardi, des dizaines de milliers de Gabonais avaient accueilli à Libreville le cercueil de l'opposant, en provenance de Yaoundé, et l'avaient accompagné en un immense cortège de l'aéroport de Libreville jusqu'au stade de Nzeng Ayong pour un hommage.