Gabon/Politique : Le message d’Ali Bongo Ondimba après la rencontre avec les syndicats…
07-03-2015
Chers compatriotes,
J’ai reçu aujourd’hui les syndicats dans le cadre de la remise du rapport de la Commission ad hoc relative au dialogue social. Malgré l’ouverture des discussions et avant la remise du rapport, des mouvements de grève ont été enclenchés au mépris des principes qui guident le dialogue social.
 
Nous sommes désormais sous la menace d’une année blanche. L’année scolaire de nos 400 000 enfants est menacée parce que des organisations revendiquent des primes que j'ai moi-même instituées. Nos enfants nous regardent. Ils nous demandent de ne pas saboter leur futur, de leur laisser une chance. Il en va de notre responsabilité.

Mais il n’est pas acceptable que les syndicats puissent prendre notre pays et nos enfants en otage pour des revendications pour lesquelles je me suis déjà engagé à apporter des solutions.

Comme vous le savez, j’ai toujours été disposé au dialogue, à la concertation et à la négociation. C’est pour cela que j’ai lancé de grandes assises à Angondjé. Mais je ne négocie pas dans la peur.

J’ai instruit au cours de cette rencontre toutes les personnes concernées de faire aboutir sans délai les négociations. Dès cet après-midi. Samedi et dimanche compris. Ils doivent tous se mettre d’accord pour que je puisse arbitrer en début de semaine prochaine.

J’ai également instruit le Gouvernement de poursuivre le paiement de la PIP du 4ème trimestre 2014, d’ouvrir les négociations salariales et paritaires et de régler en urgence le dossier des enseignants du pré-primaire en intégrant ceux qui remplissent les conditions statutaires.

La Nation nous regarde.
ABO