Gabon /Politique : Ali Bongo s’explique sur le nouveau système de rémunération…
21-02-2014

La lutte contre la précarité et l’exclusion, pour la justice sociale et le partage est ma priorité et mon engagement devant la Nation. C’est dans ce sens que j’avais demandé dès 2010 aux Hautes Administrations de proposer une grande réforme de notre système de rémunération dans la fonction publique.

 

Devant cet immobilisme et ce corporatisme, j’ai donc décidé de suspendre le versement de tous les fonds communs le temps, pour le gouvernement, nos administrations et les représentations syndicales, d’étudier et de proposer rapidement un système qui rentre dans le cadre de la justice sociale, la performance individuelle et l’égalité de traitements dans les différentes
administrations.

Cette décision est plus que nécessaire car je rappelle que les fonds communs et les primes diverses concernent ceux qui, dans les administrations, ont déjà un salaire. Il faut impérativement introduire plus de justice et plus d’équité pour toutes celles et ceux qui n’ont pas d’emploi, et donc pas de salaire.

Il n’est pas normal non plus que ces subsides profitent davantage aux personnes hors fonction et cela « ad vitam » plutôt qu’à celles en fonction dans les administrations !

Il est injuste également de maintenir un système dans lequel persiste une différence entre certains fonctionnaires dans les régies financières qui reçoivent une rémunération jusqu’à dix fois supérieure à celle de leurs collègues de même catégorie dans d’autres administrations.

Cette suspension des fonds communs doit permettre à ceux concernés, de prendre conscience de la nécessité de moraliser cette situation et de collaborer pour trouver un système juste, équitable et valorisant la performance.

J’attends donc que chacun prenne ses responsabilités dans ce sens.