Flux RSS
Liste de diffusion :
S'abonner
Se désabonner

| Contacts

Libreville / GABON
00 241 76 80 88
00 241 07 42 72 83
00 241 06 37 86 72
00 241 06 15 95 32
00 241 76 13 14
Email: contact@generation-nouvelle.org

Copyright RGN Septembre 2009
Powered by Mayeweb

Génération Nouvelle,
l’actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4 fm

PROGRAMMES INFORMATIONS PODCAST

Les news en flash

Gabon/Politique : Sortie du nouveau M.B.P élu d’AKANDA…
29-11-2017
Joseph MINKO OLENGA dans l’optique de remercier les militants du Parti ...  Details...

Gabon/CLR : Commissariat Politique le 25 Février ………
23-02-2017
Le parti du Général Jean Boniface ASSELE DABANI multiplie moult ...  Details...

Gabon/Politique : Le Sommet Afrique monde arabe donne naissance à une Déclaration...
24-11-2016
Depuis sa création en 1977,le Sommet Afrique – monde arabe s’est tenu pour la ...  Details...

--= NFSP =--

MICHAËLLE JEAN DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES, UNE PREMIÈRE POUR UN SECRÉTAIRE GÉNÉ
07-11-2016
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se ...  Details...

Génération Nouvelle

 mon espace

Identification            Inscription

Gallerie

Photos
Accueil
Conflit armée en RDC / Le M23 affaibli lors des derniers combats, demande l’arrêt… Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
31-08-2013
‘’Nous venons de décider d’ordonner à nos forces de se retirer de la ligne de front de Kanyaruchinya pour permettre l’arrêt des combats et faire en sorte qu’il y ait une enquête qui soit menée pour établir les responsabilités dans les tirs qui ont été effectués sur le territoire rwandais et sur la ville de Goma. Nous exigeons du gouvernement congolais qu'il retourne à la table des négociations dans les plus brefs délais de manière à permettre une solution négociée à la crise’’. A déclaré Bertrand Bisimwa, chef du M23

 

 Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, a réagit. Pour le gouvernement, l'attitude du M23 n'est pas acceptable.

« Toujours aux ordres de ses maîtres à penser rwandais, le Sir Bisimwa, qui dirige par procuration le M23, aurait annoncé il y a quelques heures un repli des éléments de cette milice pour un redéploiement sur un autre site, toujours en territoire congolais. Cela n’est pas acceptable pour le gouvernement congolais »


Les autorités congolaises demandent que « cette force négative et criminelle » disparaisse comme groupe armé et que ses membres exposent leurs revendications légitimes par des voies licites.
Kinshasa appelle le Rwanda à « faire œuvre utile en encourageant le désarmement et la démobilisation du M23 » plutôt que de défendre une milice que les autorités rwandaises « ont créé de toutes pièces » en RDC. Rajoute Lambert Mende

 

Source : RFI

 
< Précédent   Suivant >

Nos Jingles

Texte alternatif



La vidéo du mois


Joomla Templates by Joomlashack