Flux RSS
Liste de diffusion :
S'abonner
Se désabonner

| Contacts

Libreville / GABON
00 241 76 80 88
00 241 07 42 72 83
00 241 06 37 86 72
00 241 06 15 95 32
00 241 76 13 14
Email: contact@generation-nouvelle.org

Copyright RGN Septembre 2009
Powered by Mayeweb

Génération Nouvelle,
l’actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4 fm

PROGRAMMES INFORMATIONS PODCAST

Les news en flash

Gabon/CLR : Commissariat Politique le 25 Février ………
23-02-2017
Le parti du Général Jean Boniface ASSELE DABANI multiplie moult ...  Details...

Gabon/Politique : Le Sommet Afrique monde arabe donne naissance à une Déclaration...
24-11-2016
Depuis sa création en 1977,le Sommet Afrique – monde arabe s’est tenu pour la ...  Details...

MICHAËLLE JEAN DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES, UNE PREMIÈRE POUR UN SECRÉTAIRE GÉNÉ
07-11-2016
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se ...  Details...

--= NFSP =--

GABON/Sécurité : En ordre de bataille pour matérialiser les 100 jours du Gouvernement…
31-10-2016
Dans le cadre d’une prise de contact, le Ministre de l’Intérieur Lambert- Noel ...  Details...

Génération Nouvelle

 mon espace

Identification            Inscription

Gallerie

Photos
Accueil arrow Social arrow Gabon/Faits-divers : Il soupçonne sa mère d’être à l’origine de ses malheurs et là tue
Gabon/Faits-divers : Il soupçonne sa mère d’être à l’origine de ses malheurs et là tue Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
14-11-2012
Un Gabonais sans emploi François Maléké Boussougou, nageant dans la quarantaine, a été présenté devant le procureur de la République vendredi dernier et placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Mouila (chef-lieu de la province de la Ngounié au sud Gabon) pour un meurtre commis sur sa mère Albertine Moupaka (88 ans), qu’il soupçonnait d’etre à l’origine de ses malheurs.

 

François Maléké Boussougou, père de 17 enfants, avec trois femmes sous le toit, vit de la débrouillardise pour s’occuper de sa famille, étant entendu que les emplois son difficiles. Constatant que la vente du bois de chauffe ne rapporte pas, il a décidé de s’adonner à l’activité liée à l’exploitation artisanale de l’or, mais un dur labeur aussi pour lui, car’’par-fois ça ne pointe pas la journée’’ pourquoi doit-il les enfants et les femmes ?’’.


Selon ce dernier, qui a été auditionné par les éléments de la brigade de gendarmerie de la localité, chargés de l’enquête, la mère (Albertine Moupaka) aurait répond vaguement sans se préoccuper du sens de son interrogation : ‘’laisse-moi, je pense (par contre) à mon fils décédé’’.


Une chaude discutions éclate entre l’enfant en colère et sa génitrice, réveillant ainsi les velléités du fils, qui s’est rappelé en consultant un charlatan un jour, que sa mère était à l’origine de ses malheurs. Il lui flanque cette ‘’fameuse vérité’’ au visage. Et, touchée dans son âme, a raconté le fils, la mère aurait dit des propos malveillants en dessous du pagne, signe de malédiction ; ce qui l’a rouée de coups sans pitié, la blessant jusqu’à mort. Après sa garde à vue, il a été présenté au parquet puis placé sous mandat de dépôt.    

 
< Précédent   Suivant >

Nos Jingles

Texte alternatif



La vidéo du mois


Joomla Templates by Joomlashack