Flux RSS
Liste de diffusion :
S'abonner
Se désabonner

| Contacts

Libreville / GABON
00 241 76 80 88
00 241 07 42 72 83
00 241 06 37 86 72
00 241 06 15 95 32
00 241 76 13 14
Email: contact@generation-nouvelle.org

Copyright RGN Septembre 2009
Powered by Mayeweb

Génération Nouvelle,
l’actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4 fm

PROGRAMMES INFORMATIONS PODCAST

Les news en flash

Gabon/CLR : Commissariat Politique le 25 Février ………
23-02-2017
Le parti du Général Jean Boniface ASSELE DABANI multiplie moult ...  Details...

Gabon/Politique : Le Sommet Afrique monde arabe donne naissance à une Déclaration...
24-11-2016
Depuis sa création en 1977,le Sommet Afrique – monde arabe s’est tenu pour la ...  Details...

MICHAËLLE JEAN DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES, UNE PREMIÈRE POUR UN SECRÉTAIRE GÉNÉ
07-11-2016
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se ...  Details...

--= NFSP =--

GABON/Sécurité : En ordre de bataille pour matérialiser les 100 jours du Gouvernement…
31-10-2016
Dans le cadre d’une prise de contact, le Ministre de l’Intérieur Lambert- Noel ...  Details...

Génération Nouvelle

 mon espace

Identification            Inscription

Gallerie

Photos
Accueil arrow Economie arrow Gabon / Justice : chantiers 17 Aout, qui a détourné l’argent du contribuable ?
Gabon / Justice : chantiers 17 Aout, qui a détourné l’argent du contribuable ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
12-08-2015
Pour non livraison de chantiers des fêtes tournantes des éditions 2002 à 2008 financés par l’Etat Gabonais, 38 chefs d’entreprises ont été convoqués, ce mardi 11 août 2015, à la Police Judiciaire (PJ).

 

Des entreprises telles que SATOM, Toyota Gabon, SOGEC, Colas Gabon, SODIM TP ou encore Idées 2000 figurent sur la liste des entreprises devant répondre à cette convocation.


Le préjudice causé à l'Etat gabonais s’élèverait, selon les enquêteurs, à près de 18 milliards de Fcfa. Les marchés conclus avec l'Etat sont estimés à 38 millions à 2,3 milliards de Fcfa nous apprend-on des sources proches de l’enquête.


Un audit de la Direction Générale du Contrôle Financier (DGCF) sur les fêtes tournantes, commandé à l’époque par  Omar Bongo concluait que sur les 500 milliards de Fcfa initiaux alloués aux fêtes tournantes, seuls 100 milliards de Fcfa avaient été affectés à des projets réalisés entièrement.


Certains observateurs s’interrogent sur la fait que pourquoi une réaction tardive, de la part de la DGCF concernant l’interpellation des entreprises redevable à l’Etat ? Reste aux enquêteurs de déterminer qui pourront être envoyés devant la justice pour y répondre.

 
< Précédent   Suivant >

Nos Jingles

Texte alternatif



La vidéo du mois


Joomla Templates by Joomlashack