Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /var/www/vhosts/generation-nouvelle.org/httpdocs/includes/joomla.php on line 836 Gabon / Génération Nouvelle : l'Actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4fm à Libreville au Gabon - Gabon/Politique : la problématique de la cogestion de la Mairie de Libreville…


Flux RSS
Liste de diffusion :
S'abonner
Se désabonner

| Contacts

Libreville / GABON
00 241 76 80 88
00 241 07 42 72 83
00 241 06 37 86 72
00 241 06 15 95 32
00 241 76 13 14
Email: contact@generation-nouvelle.org

Copyright RGN Septembre 2009
Powered by Mayeweb

Génération Nouvelle,
l’actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4 fm

PROGRAMMES INFORMATIONS PODCAST

Les news en flash

Gabon/Politique : Sortie du nouveau M.B.P élu d’AKANDA…
29-11-2017
Joseph MINKO OLENGA dans l’optique de remercier les militants du Parti ...  Details...

Gabon/CLR : Commissariat Politique le 25 Février ………
23-02-2017
Le parti du Général Jean Boniface ASSELE DABANI multiplie moult ...  Details...

Gabon/Politique : Le Sommet Afrique monde arabe donne naissance à une Déclaration...
24-11-2016
Depuis sa création en 1977,le Sommet Afrique – monde arabe s’est tenu pour la ...  Details...

--= NFSP =--

MICHAËLLE JEAN DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES, UNE PREMIÈRE POUR UN SECRÉTAIRE GÉNÉ
07-11-2016
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se ...  Details...

 

Génération Nouvelle

 mon espace

Identification            Inscription

Gallerie

Photos
Accueil
Gabon/Politique : la problématique de la cogestion de la Mairie de Libreville… Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 2
FaibleMeilleur 
08-07-2015
« Le PDG et le CLR doivent s’asseoir ensemble pour mieux redistribuer les fruits de la croissance. En bref, il faut revoir les accords qui auraient été signés au sein de la Majorité Républicaine et sociale pour l’émergence entre les leaders de ces deux formations politiques qui soutiennent l’action du Chef de l’état ». Ces paroles d’un haut cadre du Centre des Libéraux Réformateurs qui a requis l’anonymat en disent long.
 

 

Depuis la mise en place du conseil municipal de Libreville en 2014, rien ne va toujours pas entre les agents municipaux de ces deux formations politiques. Et le leader du CLR, le Général Jean Boniface Assele Dabany l’a clairement signifié à nos reporters il y’a quelques jours.

Au siège du CLR, une commission a été créée pour traiter de la question au niveau du parti. Une commission composée des élus et des Membres du Conseil Politique du Parti qui a été instruite par le leader du CLR pour réfléchir sur cette situation qui semble mettre en mal la cohésion des Partis de la Majorité Républicaine et sociale pour l’Emergence à quelques mois des scrutins pour le choix du futur président de la République.

Le Général Jean Boniface Assele très remonté, a déclaré que le PDG en faisait à sa tête. Selon lui, « certains hiérarques de ce parti qui soutiennent pourtant la politique du Président Ali Bongo Ondimba, ne respectent pas leurs alliés. Ils pensent qu’ils peuvent gagner seuls le scrutin présidentiel à venir. Je confirme, qu’ils font du tord au chef de l’état ».

Les observateurs de la vie politique pensent que des réunions de concertations entre les différents maires sont nécessaires afin que la Majorité résiste jusqu’en 2016.

Le CLR attend en vain une réunion regroupant les différents responsables des deux formations politiques. Une correspondance a été adressée au secrétariat général du PDG sur la question de la redistribution des fruits de la croissance à la Mairie de Libreville. Une autre lettre a été envoyée à toutes fins utiles au Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation.

Mais à qui profite cet imbroglio qui perdure au sein de la municipalité de Libreville ?
Pour le leader du CLR, « Ce n’est pas par omission que le parti que je dirige, n’a pas exigé avant toute organisation, la mise en place d’un cadre formel répondant à la situation de la cogestion de cette collectivité locale.

Bien au contraire, cette situation relève essentiellement de notre conception de l’alliance et de la confiance supposée en découler au sein la grande famille politique autour de son Président, Ali Bongo Ondimba ».

Les Conseillers municipaux issus du CLR et du PDG devraient dissiper les différents malentendus y relatifs en clarifiant les zones d’ombres. Tout cela pour le bien être des populations et de l’image du chef de la Majorité Républicaine et Sociale pour l’Emergence. Rose Christiane Ossouka Raponda et le Général Jean Boniface Assele Dabany devraient le comprendre.

 
< Précédent   Suivant >

Nos Jingles

Texte alternatif



La vidéo du mois


Joomla Templates by Joomlashack