Flux RSS
Liste de diffusion :
S'abonner
Se désabonner

| Contacts

Libreville / GABON
00 241 76 80 88
00 241 07 42 72 83
00 241 06 37 86 72
00 241 06 15 95 32
00 241 76 13 14
Email: contact@generation-nouvelle.org

Copyright RGN Septembre 2009
Powered by Mayeweb

Génération Nouvelle,
l’actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4 fm

PROGRAMMES INFORMATIONS PODCAST

Les news en flash

Gabon/CLR : Commissariat Politique le 25 Février ………
23-02-2017
Le parti du Général Jean Boniface ASSELE DABANI multiplie moult ...  Details...

Gabon/Politique : Le Sommet Afrique monde arabe donne naissance à une Déclaration...
24-11-2016
Depuis sa création en 1977,le Sommet Afrique – monde arabe s’est tenu pour la ...  Details...

MICHAËLLE JEAN DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES, UNE PREMIÈRE POUR UN SECRÉTAIRE GÉNÉ
07-11-2016
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se ...  Details...

--= NFSP =--

GABON/Sécurité : En ordre de bataille pour matérialiser les 100 jours du Gouvernement…
31-10-2016
Dans le cadre d’une prise de contact, le Ministre de l’Intérieur Lambert- Noel ...  Details...

Génération Nouvelle

 mon espace

Identification            Inscription

Gallerie

Photos
Accueil arrow Education arrow Gabon/Education : L’USTM un étudiant victime des sévices corporels et sexuels…
Gabon/Education : L’USTM un étudiant victime des sévices corporels et sexuels… Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 3
FaibleMeilleur 
01-12-2014

Comme il est de coutume dans nos universités tout étudiant nouvellement arrivée en cité universitaire a droit à un ‘’bizoutage’’ (brimade) de la part des anciens étudiants. A l’USTM dans la ville de Franceville au sud-est du Gabon, c’est la tendance à l’extrême, sévices corporels et sexuels sont monnaie courante sauf que le silence après un bizoutage à la made in ‘’MBAYA’’ suivis d’un nom de baptême donné à l’étudiant victime est de rigueur.

 

Des nombreuses plaintes déposées dans les commissariats de Franceville par des étudiants victimes. non pas eu un échos favorable auprès des services compétant.


C’est  le récent mouvement orchestré par certains étudiants de l'USTM né d'un bizutage mené contre un jeune étudiant nouvellement arrivé dans l'établissement. Tout serait paru normal si ce dernier n'avait pas été violemment tabassé par ses camarades avant de lui faire subir de nombreux sévices sexuels! Ce dernier a déposé plainte contre la bande d'agresseurs. La justice n'a fait que faire son travail et décident de faire arrêter les 10 suspects.


Et c’est dernier ont voulu intenter un désordre dans la ville, et les forces de l’ordre ont mis fin à la pagaye en arrêtant les étudiants. Que les autorités  mettre fin a ce genre d’activités qui ternissent l’image de nos universités.

 
< Précédent   Suivant >

Nos Jingles

Texte alternatif



La vidéo du mois


Joomla Templates by Joomlashack