Flux RSS
Liste de diffusion :
S'abonner
Se désabonner

| Contacts

Libreville / GABON
00 241 76 80 88
00 241 07 42 72 83
00 241 06 37 86 72
00 241 06 15 95 32
00 241 76 13 14
Email: contact@generation-nouvelle.org

Copyright RGN Septembre 2009
Powered by Mayeweb

Génération Nouvelle,
l’actualité gabonaise de la voix des sans voix 97.4 fm

PROGRAMMES INFORMATIONS PODCAST

Les news en flash

Gabon/CLR : Commissariat Politique le 25 Février ………
23-02-2017
Le parti du Général Jean Boniface ASSELE DABANI multiplie moult ...  Details...

Gabon/Politique : Le Sommet Afrique monde arabe donne naissance à une Déclaration...
24-11-2016
Depuis sa création en 1977,le Sommet Afrique – monde arabe s’est tenu pour la ...  Details...

MICHAËLLE JEAN DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES, UNE PREMIÈRE POUR UN SECRÉTAIRE GÉNÉ
07-11-2016
La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se ...  Details...

--= NFSP =--

GABON/Sécurité : En ordre de bataille pour matérialiser les 100 jours du Gouvernement…
31-10-2016
Dans le cadre d’une prise de contact, le Ministre de l’Intérieur Lambert- Noel ...  Details...

Génération Nouvelle

 mon espace

Identification            Inscription

Gallerie

Photos
Accueil arrow Culture, Réligion arrow Gabon /Culture : Formation des coordonateurs du projet ARTWATCH AFRICA a ZANZIBAR
Gabon /Culture : Formation des coordonateurs du projet ARTWATCH AFRICA a ZANZIBAR Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 3
FaibleMeilleur 
27-06-2014
Ce projet mit en place par Arterial Network  vise à renforcer les acteurs de la société civile africaine sur les droits de l’homme et la liberté d’expression artistique.



La formation d’Artwatch Africa a pris fin le 22 juin, sur note de satisfaction générale pour l’ensemble des participants. Elle a débuté le 15 juin dans la ville de Zanzibar en Tanzanie. Elle a vu la participation de plusieurs coordonnateurs régionaux venus des quatre coins du continent à savoir de l’Afrique de l’ouest (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Ghana et Nigéria), de l’Afrique du nord (l’Algérie), de l’Afrique de l’Est (la Tanzanie, l’Ouganda et le Kenya), de l’Afrique australe (la Zambie, la Namibie et le Zimbabwe) et de l’Afrique centrale (la République Démocratique du Congo, le Cameroun et le Gabon). La formation a été dispensée par des experts de Droits de l’Homme de la Swedish Foundation of Humans Rights et des experts culturels africains notamment Joy Mboya de GoDown (Kenya) et Basma El Husseiny de Mawred (Egypte).


Elle  a porté dans un premier temps sur les valeurs universelles des droits de l’homme dans le monde et sur des cas pratiques portant sur le continent africain. Les coordonnateurs ont pu se familiariser aux textes et juridictions internationales en la matière (la convention internationale des droits de l’homme, la chartre africaine des droits de l’homme, les constitutions nationales, la déclaration de Fribourg etc…). Dans son second volet, elle s’est étendue sur la liberté d’expression artistique essentiellement fondée sur les textes internationaux de l’Unesco et de l’Union Africaine car plusieurs pays du continent manquent de documents nationaux de politiques culturelles.


La formation Artwatch Africa est la première dans le genre sur le continent qui par son contenu permettra à ses participants de susciter des débats constructifs sur la liberté d’expression dans leurs pays. Elle est aussi l’une des rares formations qui s’adresse directement à des acteurs de la société civile du continent africain des pays anglophones et francophones. Un autre apport positif de cette formation est qu’elle s’est tenue dans le cadre du Festival Zanzibar International Film Festival (ZIFF), ce dernier aura été une bonne occasion pour les coordonnateurs de découvrir les films censurés dans certains pays africains et de comprendre la complexité de la liberté d’expression artistique sur le continent.


Le continent africain manque de ce genre d’initiative qu’Arterial Network a osé et réussi avec brio. Reste plus que la mise en œuvre par les coordonnateurs qui devront être accompagnés par le projet Artwatch Africa afin que cette formation, soit porteuse et constructive pour les économies créatives des pays Africains. La prochaine étape reste la formation qui sera donné dans chaque sous régions par les coordonnateurs.

 
< Précédent   Suivant >

Nos Jingles

Texte alternatif



La vidéo du mois


Joomla Templates by Joomlashack